Loading

A SILENT LINE, LIVES HERE

Bronwyn Katz
A silent line, lives here
Palais de Tokyo
Commissaire : Marie-Ann Yemsi
22.06.2018 – 09.09.2018

 

« Cette exposition puise dans mon expérience personnelle de Paris qui est pour moi un lieu fait de barrières subtiles et silencieuses. J’observe les espaces et les minorités qui, au travers de leur existence à Paris, repoussent les silences et les barrières qui les invisibilisent et les relèguent aux marges. La possibilité de se faire une place et de transcender les limites et les blocages est l’élément central de cette exposition. »
 
Bronwyn Katz s’intéresse aux formes contemporaines de discrimination et d’exclusion. Elle questionne leur impact sur nos mémoires collectives et les stéréotypes qui nous façonnent. Sa première exposition personnelle en France porte la marque de son expérience personnelle à Paris et des réflexions qui y sont nées : Comment être ici à la fois d’Ailleurs et visible ? Comment faire jaillir l’Ailleurs dans cet ici ? Ces questions intimes et universelles s’expriment au travers d’un langage plastique abstrait, minimal et singulier. « C’est la matière qui me dicte ma pratique. » Ses principaux matériaux sont extraits de lits hors d’usage. Des rebuts qui lui permettent de « déconstruire la réalité et d’imaginer de nouvelles potentialités, tout en conservant la mémoire résiduelle et les traces des activités humaines. »
 
Ses oeuvres agissent comme de subtils indices poétiques venant matérialiser ses observations politiques et sociales.
Les titres de certaines oeuvres comme « Château Vert », en référence au quartier parisien Château rouge, révèlent la cartographie d’un territoire géographique et mental jamais replié sur lui-même, qui toujours porte la marque de l’ensemble des communautés marginalisées. Chez Bronwyn Katz, les oeuvres sont minutieuses et le résultat d’un long labeur.
Cet engagement physique s’apparente à « un art de résistance » : chaque oeuvre est un acte de conquête de sa présence au monde. Une manière de faire jaillir l’Ailleurs et l’Autre dans cet ici, d’interpeller « la part qui en chacun d’entre nous refuse d’être silencieuse » selon l’expression de la poétesse Audre Lorde.
 
Bronwyn Katz est née en 1993. Elle vit et travaille entre Johannesbourg et Le Cap (Afrique du Sud).
 
Cette exposition a été réalisée en collaboration avec Recyc Matelas Europe.

 


 

- Inscription à la newsletter