petite avant-première…

 
 

Taus Makhacheva, Aerostathic Experience, bientôt à la Biennale de Lyon

Biennale de Lyon
Commissaire : Yoann Gourmel
18.09.2019 – 05.01.2020

À la fois humoristiques et critiques à l’égard de la société contemporaine, les œuvres de Taus Makhacheva examinent les formes classiques d’historiographie, les conventions culturelles dominantes et les questions de genre. Ayant grandi à Moscou, mais originaire du Daghestan, elle s’intéresse notamment à ce qui se produit lorsque des cultures et des coutumes différentes se rencontrent et coexistent. L’œuvre présentée à la Biennale de Lyon prendra pour point de départ l’histoire du ballon à air chaud Le Flesselles ayant effectué son premier et unique vol à Lyon le 19 janvier 1784 aux yeux de toute la ville. Réalisé par plus de cent-cinquante personnes, cet aérostat incarne selon l’artiste « la matérialisation éphémère du tissu social lyonnais de l’époque », mais renvoie aussi « aux peurs et aux fascinations face aux nouvelles technologies ». Inspirée par les méthodes d’apprentissage des étudiants en création de costumes du lycée La Martinière Diderot de Lyon, équivalentes à des sortes de voyages dans le temps, Taus Makhacheva a réalisé une réplique métaphorique de cette montgolfière en combinant leur savoir-faire aux techniques et matériaux employés pour la réalisation de robes de différentes époques, telle que la crinoline, souvent décriée comme instrument d’oppression mais aussi, et à l’inverse, parfois considérée comme moyen de protection. Suspendu dans les airs, ce ballon apparaîtra comme un « patchwork de formes irrégulières, racontant une histoire de la technique et de la mode, des outils et des corps, par le biais de points de couture ».